Les Cantons-de-l’Est : une région prisée par les Québécois pour y vivre et y travailler

Les Cantons-de-l’Est : une région prisée par les Québécois pour y vivre et y travailler

SHERBROOKE, LE 13 JANVIER 2022 – L’organisme Vision attractivité Cantons-de-l’Est se réjouit des données de migration interrégionale, publiées dans le dernier bulletin sociodémographique de l’Institut de la statistique du Québec, qui confirment que les Cantons-de-l’Est est une des régions les plus attractives pour y vivre et y travailler.

Au cours de la dernière année, la région a accueilli plus de 8 500 nouveaux résidents, se hissant ainsi au 2 e rang des régions avec les plus forts gains de nouveaux résidents. Cela représente la meilleure performance d’attraction depuis 20 ans pour la région. La hausse s’observe pour les résidents de toutes les tranches d’âge et pour les 9 MRC de la région.

 

La pandémie, les efforts des territoires et la promotion

La directrice générale de Vision attractivité, Mme Vanessa Cournoyer-Cyr, mentionne : « Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre et de dévitalisation de certaines municipalités, ces données sont une excellente nouvelle! On observe que les Québécois qui prennent la décision de quitter les grands centres pour les Cantons-de-l’Est ne choisissent pas uniquement de s’installer dans les territoires de Brome-Missisquoi, de La Haute-Yamaska, Memphrémagog et Sherbrooke comme c’était souvent le cas. Toutes les MRC de la région ont enregistré un taux migratoire positif. Les Sources, le Granit, le Val-Saint-François, le Haut-Saint-François et Coaticook récolent eux aussi le fruit des efforts d’attractivité déployés au cours des dernières années ».

Mme Cournoyer-Cyr poursuit : « En plus des efforts des territoires, le déménagement massif de Québécois dans les Cantons s’explique également par le contexte de pandémie. D’ailleurs, la hausse marquée de 2021 suit celle déjà importante de 2020. Notons également que la diffusion soutenue de campagnes publicitaires pour inciter davantage de gens à « Vivre dans les Cantons » a sûrement contribué à l’attractivité des Cantons-de-l’Est.

 

Croissance anticipée au cours des prochaines années

L’organisme vient d’ailleurs de mener un sondage auprès de 400 Québécois qui ont déménagé au cours des trois dernières années ou qui ont l’intention de déménager prochainement. « Ce sondage met en lumière que les travailleurs à temps plein sont attirés par notre région et non uniquement les étudiants et les retraités, comme c’était le cas à une époque. On réalise également que la grande majorité des Québécois qui déménagent ou ont l’intention de déménager ne le font pas pour des raisons liées au travail, mais bien pour des raisons personnelles ou familiales. C’est donc dire que la qualité du milieu de vie, les attraits, les services, la nature environnante, les activités sont tout aussi importants à mettre en valeur que les offres d’emplois. La marque Cantons-de-l’Est que l’on fait rayonner de plus en plus au Québec met d’ailleurs en valeur l’ensemble de ces atouts. Il faut toutefois poursuivre nos efforts de promotion malgré les bonnes performances, car toutes les régions du Québec cherchent à attirer davantage de gens. », soutient Vanessa Cournoyer-Cyr.

Mme Cournoyer-Cyr termine : « Certaines données de notre sondage prouvent une fois de plus la cote d’amour des Québécois pour les Cantons-de-l’Est. On y apprend que plus de 30 % des Québécois qui ont l’intention de déménager prochainement considèrent sérieusement la région des Cantons-de-l’Est comme futur milieu de vie. On peut donc penser que cette tendance de migration vers les Cantons se poursuivra au cours des prochaines années. Les efforts de collaboration des partenaires pour faire des Cantons-de-l’Est la région la plus agréable pour vivre et travailler doivent se poursuivre ».

 

-30-

 

Renseignements :

Vanessa Cournoyer-Cyr, (819) 580-1830